Chauves-souris
aux abris

Abriter des chauves-souris

Comme les chauves-souris sont des espèces nocturnes, le jour elles doivent se trouver un abri qui n’est pas à la merci des prédateurs. Une fois ce site trouvé, plusieurs individus lui sont fidèles d’une année à l’autre. Selon les saisons, les gîtes sont soit une mine abandonnée, une caverne, un arbre, un dortoir à chauves-souris ou encore nos habitations.

Pourquoi se retrouvent-elles dans nos habitations?

En été

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les chauves-souris choisissent nos maisons comme gîte en période estivale. La première est que les conditions y sont propices pour élever leurs jeunes. En effet, les chauves-souris femelles recherchent des endroits chauds. Pendant la période de mise bas, celles-ci se logent dans les greniers ou dans les murs, là où la chaleur s’accumule. Ce rassemblement de femelles à un endroit donné se nomme maternité. Ces lieux sont utilisés pour la mise bas et l’élevage des petits entre juin et août. Les températures élevées de ces lieux permettent, entre autres, une meilleure production de lait maternel.

Lors de cette période, il est fortement déconseillé de déloger une colonie de chauves-souris, car certains jeunes ne savent pas encore voler et risquent de mourir emprisonnés dans l’entre toit ou les murs, avec le potentiel d’occasionner d’autres problèmes. Si vous êtes dans l’obligation d’expulser une colonie, il est possible de le faire en prenant soin de suivre les indications mentionnées. La présence des chauves-souris dans une habitation dure rarement plus que trois mois. En général, elles auront entièrement quitté la bâtisse à la fin d’août. Pour mieux cohabiter avec les chauves-souris vous pouvez consulter la section suivante « Vivre en harmonie avec une colonie de chauves-souris ».

Il est également possible de retrouver des chauves-souris dans une cheminée, un foyer ou même une bouche d’aération dépourvus de protection. Ces endroits sont propices pour abriter des chauves-souris durant l’été, que ce soit pour quelques heures ou plusieurs jours. Normalement, elles ne cherchent pas à entrer dans les maisons, cependant, il arrive qu’elles s’égarent et y pénètrent par accident. Les chauves-souris qu’on retrouve parfois dans les maisons durant l’été sont souvent des jeunes de l’année qui expérimentent leurs premiers vols.

Soyez prudent! Les chauves-souris se laissent observer facilement, mais il faut éviter de les toucher, car elles peuvent être porteuses du virus de la rage. Si vous êtes entré en contact physique avec une chauve-souris, communiquez avec contactez la ligne santé de votre province ou territoire: au Québec: Info-Santé - 8-1-1, en Ontario: Télésanté - 1-866-797-0000, au Manitoba: Info-Santé - 1-888-315-9257, en Saskatchewan: Info-Santé – 8-1-1, en Alberta: Info-Santé – 8-1-1 (ou 1-866-408-5465), au Yukon: HealthLine - 8-1-1.

Les abris possibles pour une chauve-souris
En hiver

Bien qu’il soit plus commun que les chauves-souris entrent par mégarde dans les maisons durant l’été, la grande chauve-souris brune, peut également s’y aventurer pour y passer l’hiver. Ce comportement est généralement associé avec un réveil périodique de l’hibernation. Cette espèce tolérerait un plus large éventail de conditions météorologiques qui semblent a priori non idéales pour l’hibernation. Comme les chauves-souris sont sensibles aux variations de température, il peut arriver que pendant l’hiver, l’une d’elles se réveille et s’infiltre dans la maison, notamment lors d’épisodes de redoux hivernaux ou de grand froid. Lorsque cela se produit, il est fréquent de retrouver la chauve-souris près des points d’eau de la maison (p. ex. cuvette, douche, lavabo, etc.) car elles ont besoin de s’hydrater entre les épisodes de torpeur.

IMPORTANT: Si vous retrouvez une chauve-souris dans votre maison, veuillez suivre les indications suivantes

Pourquoi est-il avantageux de protéger nos chauves-souris?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser initialement, avoir une colonie de chauves-souris aux alentours de sa demeure peut offrir de sérieux avantages. Rares sont ceux qui savent qu’en fait, les chauves-souris jouent un rôle très important dans l’équilibre des écosystèmes. Comme toutes nos espèces de chauves-souris sont insectivores, elles contribuent à leur façon à la lutte contre certains insectes nuisibles. Ainsi, l’usage de pesticides dans les champs agricoles en est réduit, ce qui a un effet bénéfique sur la qualité des sols et des eaux. Elles ont donc un impact économique important auprès des agriculteurs. Pensez-y, ces petites bêtes sont sans doute bien plus appréciées qu’une nuée d’insectes piqueurs lors des chaudes journées d’été.

Voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence de chauves-souris dans les habitations

Présence de bruits

  • Différents petits bruits tels que des grattements ou des vocalisations.

Présence de fèces, communément appelé GUANO

  • Segmentées, étirées et friables;
  • Elles deviennent poudreuses lorsqu’elles sont écrasées ou broyées;
  • Elles ont une odeur déplaisante lorsque la colonie est importante;
  • Souvent les fèces sont collées sur les murs extérieurs là où les chauves-souris entrent.


Présence d’urine 

  • Elle se cristallise à la température ambiante;
  • Donne un aspect poudreux aux surfaces où elle a été déposée.
Astuces pour la cohabitation
  • Il est faux de croire que les chauves-souris causent des dommages comme certains rongeurs. En fait, les chauves-souris ne font qu’entrer par un trou qui était déjà présent dans la structure du bâtiment et occupent un espace souvent peu utilisé comme un entre toit. Le principal désagrément est l’accumulation des fèces. Pour éviter les inconvénients liés aux excréments de chauves-souris, vous pouvez, tôt au printemps, déposer une toile de plastique sur le plancher à l’endroit où ils s’accumulent. Vous pourrez ainsi plus facilement les enlever à la fin de l’été lorsque les chauves-souris auront quitté les lieux pour aller passer l’hiver dans un hibernacle (grottes ou mines abandonnées).



ATTENTION!
Les fèces de chauves-souris pourraient causer l’histoplasmose, via un champignon présent dans le guano et causant une infection pulmonaire. En général, ce champignon ne survit pas dans les greniers chauds et secs, néanmoins, afin d’éviter tout risque de contamination, il est recommandé de bien suivre certaines mesures préventives .
  • Il n’est pas nécessaire de paniquer si vous pensez que votre habitation accueille des chauves-souris, car les probabilités qu’un individu de la colonie ait la rage sont très faibles. En effet, comme la plupart des mammifères, les chauves-souris peuvent contracter le virus de la rage, mais seulement 1 % d’entre elles en sont atteintes. Il faut tout de même éviter les contacts avec ces animaux afin d’empêcher la possibilité de contracter cette maladie qui est mortelle pour l’humain et tous les mammifères. Il faut savoir que les chauves-souris retrouvées au sol ou moribondes ont plus de chance d’être rabiques, c’est-à-dire d’avoir la rage. Par conséquent, il est important de ne jamais toucher à une chauve-souris à mains nues, même si elle est morte.
  • Le plus important pour cohabiter avec une colonie de chauves-souris qui se serait établie dans votre grenier, est de calfeutrer tous les orifices et fentes qui existeraient entre le grenier et les espaces habitables de votre maison. C’est une précaution importante pour réduire les risques de contamination.
  • Si une chauve-souris s’égare dans la maison, ne la touchez jamais à mains nues. Fermez la porte de la pièce et ouvrez fenêtres et moustiquaires. Elle devrait sortir toute seule. Si cela ne fonctionne pas, suivez les conseils suivants. Recherchez par la suite l’endroit par lequel elle aurait pu entrer et procédez au calfeutrage.
  • Idéalement n’entrez pas dans le grenier ou le secteur habité par les chauves-souris durant la période où elles sont présentes. Il sera de toute façon très difficile de les observer car elles se faufilent souvent dans des endroits inaccessibles. Pour les voir, installez-vous à l’extérieur et attendez la tombée de la nuit, elles sortiront du gîte par elles-mêmes. Nous vous encourageons à suivre le protocole pour savoir comment les observer. Vous pouvez également nous soumettre vos données de décomptes d’individus;
  • Assurez-vous que vos animaux domestiques sont vaccinés contre la rage. C’est une règle élémentaire mais très importante, particulièrement si des chauves-souris fréquentent le voisinage. Les chauves-souris rabiques sont souvent au sol donc facilement accessibles pour vos animaux de compagnie. Le vaccin contre la rage chez les animaux domestiques nécessite des rappels. Consultez votre vétérinaire pour de plus amples informations.
  • Une autre solution pour cohabiter avec une colonie de chauves-souris consiste à installer un ou des dortoirs sur votre terrain. S’ils sont placés à proximité du bâtiment, il est possible que les chauves-souris transfèrent vers ces dortoirs. Pour plus de détails consultez « Installer un dortoir à chauves-souris »;



TOP