Chauves-souris
aux abris

Précaution pour votre santé (rage et autres maladies)

Qu’est-ce que le virus de la rage ?

Le virus de la rage cause une maladie du cerveau incurable et mortelle pour les animaux et l’humain si elle n’est pas traitée à temps. Heureusement, il existe un vaccin contre la rage, qui, administré rapidement après un contact avec un animal infecté, empêche la maladie de se développer. Le test pour la rage s’effectue à l’aide d’un prélèvement de salive. La proportion de chauves-souris infectées par ce virus est estimée à environ 1 % (Ministère de la Santé et des Services sociaux, 2012).

Chez la chauve-souris, la rage se manifeste en général par des problèmes neurologiques. Le signe le plus souvent observé est la paralysie des membres antérieurs ou postérieurs. La rage peut se manifester par de la désorientation, notamment une activité diurne plutôt que nocturne, des anomalies du vol telles que des collisions avec des obstacles ou une certaine difficulté à voler et des cris aigus ou des bourdonnements. Il n’est pas rare qu’elle se retrouve par terre, tremblante et incapable de voler. Il faut donc redoubler de prudence avec les chauves-souris trouvées au sol car parmi celles-ci la proportion des chauves-souris rabiques analysée est plus grande, soit environ 3% (Direction de santé publique, 2010).

Comment se transmet le virus de la rage à l’humain?

Si le virus de la rage est présent dans la salive d’une chauve-souris, celle-ci peut le transmettre à l’humain par une morsure ou une griffure, aussi petite soit-elle. Tout en convenant que la sévérité de la plaie est un facteur de risque de transmission du virus de la rage, la morsure infligée par une chauve-souris, même si elle cause une plaie mineure, présente un potentiel infectieux. Heureusement, il existe un vaccin contre la rage qui, administré rapidement après un contact avec un animal infecté, empêche la maladie de se développer. Comme la rage est aussi transmissible aux chiens et aux chats, il est évidemment important de faire vacciner vos animaux domestiques contre cette maladie et de ne pas négliger ce risque de transmission.

Quoi faire en cas de contact avec une chauve-souris?
  • Si une personne a eu un contact physique avec une chauve-souris, conservez l’animal emprisonné en lieu sûr;
  • Lavez-vous bien les mains avec de l’eau et du savon pendant 15 minutes;
  • Contactez la ligne santé de votre province: au Québec: Info-Santé - 8-1-1, en Ontario: Télésanté - 1-866-797-0000, au Manitoba: Info Santé - 1-888-315-9257.
  • Si votre animal de compagnie a eu un contact avec la chauve-souris, vous devez communiquer avec votre vétérinaire.
Les chauves-souris peuvent-elles transmettre l'histoplasmose?

L’histoplasmose est une maladie infectieuse causée par l’inhalation des spores d’un champignon appelé Histoplasma capsulatum qui atteint principalement les poumons. Les chauves-souris et plusieurs oiseaux, dont le pigeon, peuvent éliminer ce micro-organisme via leurs fientes, lequel peut persister plusieurs années dans l’environnement. Le soulèvement de poussières où est présent ce micro-organisme peut infecter l’humain par inhalation. La spore s’installe dans les poumons. Environ 90 % des gens atteints ne présentent pas de symptômes. Il existe trois formes d’histoplasmose : la forme bénigne, similaire à une grippe et qui se guérit sans traitement, la forme disséminée, qui atteint d’autres organes et qui peut être plus difficile à soigner, et finalement, la forme chronique, qui ressemble aux symptômes de la tuberculose. Cette forme non soignée peut être mortelle. Dans la plupart des cas, l’histoplasmose ne nécessite aucun traitement sinon un médicament antifongique. Au Québec, on compte en moyenne 13 cas par année qui nécessitent une hospitalisation.

Les pigeonniers et les poulaillers semblent constituer la source d'infection la plus importante d’histoplasmose, mais il arrive que des humains soient contaminés par le guano de chauves-souris, surtout dans les cavernes chaudes et humides où ces animaux se comptent par milliers. En général, ce champignon ne survit pas dans les greniers chauds et secs, néanmoins, afin d’éviter tout risque de contamination, il est recommandé de prendre certaines précautions. Lorsqu’il y a présence de fientes dans un bâtiment habité, il est conseillé d’humidifier le plancher, possiblement contaminé, afin d’éviter la poussière et de porter un masque de protection respiratoire à filtres à particules de classe N-100 (haute efficacité) approuvée par le National Institute for occupational safety and health (NIOSH) des États-Unis (par exemple). Le masque doit être bien ajusté pour être efficace. Assurez-vous de toujours porter des gants. Lorsque le guano de chauve-souris est accumulé à l’extérieur, il n’y a pas de danger.

Quelles sont les précautions à prendre pour limiter les transmissions de maladies ?
  • Évitez de toucher une chauve-souris à main nue ;
  • Toujours porter des gants épais si vous êtes dans l’obligation de déplacer une chauve-souris ;
  • Utilisez un contenant et un carton pour récupérer la chauve-souris et évitez tout contact (visitez Sortir une chauve-souris de la maison)
  • Désinfectez les gants après une manipulation de chauves-souris ;
  • Portez un masque lorsque vous entrez dans un endroit où il y a plusieurs chauves-souris ;
  • Humidifiez le sol et le guano avant de l’enlever.



TOP